Vous avez dit agriculture biologique ?

Qu'est-ce que l'Agriculture Biologique ?

L'agriculture biologique est avant tout un mode de production qui respecte une charte précise quant à la façon de cultiver, les droits et les obligations qui en découlent. Pour savoir qu'un produit est issu de l'agriculture biologique, on y attache un label bio, français ou européen (ou d'un autre pays).

La charte de l'agriculture biologique règlemente de façon stricte l'ajout des produits chimiques de synthèse et des OGM, privilégie les intrants naturels (bouillie bordelaise, purin d'ortie...), les vaccins et antibiotiques pour le bétail...

Les conditions européennes et les conditions françaises pour obtenir le label bio diffèrent légèrement. La règlementation française est plus stricte que la réglementation européenne. Un produit bio peut se voit affranchir d'un logo français, d'un logo européen ou des deux.

Si à l'origine l'agriculture biologique avait pour but de protéger l'environnement et de moins polluer l'eau et la terre, les opportunistes du bio en font aujourd'hui un phénomène de mode. Le bio industriel devient très répandu. Certes les produits bio industriels sont issus de l'agriculture biologique, mais ils n'empêchent pas une agriculture intensive et mondiale.

 

L'agriculture biologique protège-t-elle l'environnement ?

Si l'on compare l'agriculture conventionnelle et l'agriculture bio industrielle, il va de soi que la seconde est plus respectueuse de l'environnement et de la santé. L'idéal est un mode de production local, de saison, en petite quantité.

Les produits issus de l'agriculture biologique sont souvent considérés comme "naturels" ou "fermiers". En fait, ils ne sont que "bio", c'est à dire produits en respectant la charte. Néanmoins, cela ne signifie pas qu'ils soient fermiers.

Une agriculture fermière peut se définir comme étant une agriculture naturelle : petites quantités, pas de traitements, pas de perfection, à l'air libre. Cette agriculture respecte les saisons et ne cherche pas à s'exporter. Elle s'apparente à une agriculture locale.

 

L'agriculture biologique au sens large

Si on questionne autour de nous, on constate uen chose étonnante : l'agriculture biologique a une définition bien plus large que la seule production bio. C'est aussi un mode de valeur qui associe le respect de la planète et des animaux, la protection de la santé, les circuits courts, la culture locale et de saison, la rémunération correcte du maraîcher.

Une agriculture biologique et fermière promet des légumes frais et bio, cultivés par des maraîchers qui ont des valeurs fortes. La ferme de Sainte Marthe en Sologne, accueille des maraîchers bio qui cultivent en plein champ, manuellement, avec un tracteur ou avec des chevaux. Ils privilégient les circuits courts et sont correctement rémunérés.

 

Quels métiers dans l'agriculture biologique ?

L'agriculture biologique est un secteur en expansion, les métiers que l'on peut exercer sont nombreux : production bio (agriculture, élevage, maraîchage...), distribution bio (magasin bio, Amap, coopérative, marchés...), restauration (traiteur, restaurant, cantine...), tourisme, éducation (associations, écoles, jeux, jardins pédagogiques...), etc.

Pour démarrer une activité dans le secteur bio, développer ou concrétiser un projet, connaître les démarches pour se lancer, se constituer un réseau, trouver des clients, éviter de s'endetter, réussir à vivre à la campagne, changer de vie, la formation en agriculture bio et filières est faire pour vous.