Alain Bourguignon

Chère session du Printemps 2019,
 
C'est avec plaisir que je prends enfin le temps de vous écrire ! Ca fait certes des mois entiers que je me dis que je vais le faire...
 
Constance, Palden le border et moi-même sommes partis en Juin pour un petit tour de l'Europe pendant un mois, en train, en bus, à pieds, en ferry et en stop... Une aventure riche en découvertes, et qui nous a
mené sur la route de François et sa compagne en Autriche, qui nous ont fait un accueil on ne peut plus chaleureux. Vivent les Buschenschanks !! Une aventure aussi très épuisante, n'en déplaise à certains, c'est
quand même confort la voiture ;-)
 
Du temps s'est ensuite passé où nous avons bossé à notre projet d'écovillage, nous avons rencontré d'autres groupes portant le même rêve dans le Jura, et beaucoup réfléchi. Et finalement, le temps se mouvant bien plus vite que nous, on a dû tous réfléchir à des projets plus immédiats, la rentrée et l'hiver approchant. On a donc, Constance et moi, cherché un petit bout de lopin dans le Jura pour nous y établir provisoirement avec notre caravane, et très vite nous sommes tombés sur un terrain agricole d'un hectare, à Montmorot, à deux pas de Lons-le-Saunier. On est tombé sous le charme et on ne s'est pas posé trente six mille questions, on l'a pris !
 
Nous voilà donc aujourd'hui riches seigneurs d'un domaine étendu de 10 000 m2, arboré de grands arbres dont nombre noyers et cerisiers, de magnifiques saules blancs, des haies en veux-tu en voilà, un puits qui
paraît-il ne se tarit pas (encore...) l'été, un cabanon de 30m2 que nous avons clandestiment investi (et dont nous avons le projet machiavélique de transformer en habitation isolée, parce que brrr il commence à cailler ici), deux caravanes. Et une parcelle en pré, plus exposée avec une pente modérée saluant le levant, d'un peu plus de 1000 m2.
 
C'est ainsi que je me retrouve, sur ces 1000m2, avec un projet un peu hasardeux de faire pousser des légumes d'ici le printemps prochain ! Et de les vendre en paniers, à raison d'un bon mi-temps que je
compléterai par un job-roue-de-secours. Le défi est lancé, et le compte à rebours l'est également ! Je suis toujours une bille en terme d'itinéraires techniques, ha ha, je mise tapis sur l'entraide locale et sur un bon karma :-D . Je participe à une formation "de l'idée au projet" à Besançon qui est d'une aide précieuse pour mettre en lumière les zones d'ombre du projet ; et tel un plant de tomate qu'on a repiqué avec délicatesse (hein Alessandro) dans sa nouvelle demeure, j'étends mes racines et rencontre mes futurs collègues maraîchers bio. Jusque là, l'accueil est indéniablement bienveillant, et permet de rester super confiant sur le projet. Il reste encore beaucoup à faire et à apprendre, mais en mon for intérieur je suis convaincu que ça va le faire.
 
Voilà où j'en suis, dans les grandes lignes ! Si jamais il vous arrivait de passer au pays des Lynx et du comté, n'hésitez surtout pas à vous arrêter. Au moins pour vérifier qu'on n'est pas cryogénisé dans notre cabanon toujours pas isolé ;-) ça nous fera plaisir d'avoir de la compagnie et de revoir des visages de Ste Marthe (j'ai d'ailleurs eu l'honneur de la visite de Fred et de son fils, qui m'ont bien conseillé, super chouette), et vous pourrez me donner des conseils de maraîchers avisés ;-)
 
Bonne continuation à tous, et au plaisir un jour, j'espère, de retourner à Ste-Marthe où sont plantés plein de bons souvenirs :-) (et aussi plein de maudites potentilles !)
 
A bientôt, et vive le pétrole !
 
Alain Bourguignon