Comment devenir maraîcher bio ?

Devenir maraîcher bio, est-ce un rêve réalisable ? Comment s'y prendre ? Quelles sont les meilleures solutions ? Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir envie d'un retour à la terre. Gagner sa vie tout en vivant à la campagne, développer une activité dans un secteur plus sain, plus en accord avec nos idées.

Katia, maraichère bio à la ferme de Sainte MartheDevenir maraîcher bio fait partie des aspirations de certains, et il est essentiel de faire les bons choix pour éviter les erreurs, l'épuisement, l'endettement. Il est toujours utile par ailleurs de rencontrer des personnes qui se sont déjà installées et exercent ce métier, d'avoir leurs avis, et de se constituer un réseau au fur et à mesure du temps, de trouver le bon terrain via des annonces et des rencontres...

Qu'est-ce qu'un maraîcher ?

Un maraîcher est une personne qui cultive des légumes, tandis qu'un agriculteur est une personne dont le métier est de cultiver la terre ou d'élever des animaux. Ces définitions établissent une différence que l'on fait tous au fond de nous : le maraîcher cultive peu d'hectares et varie sa production, tandis qu'au mot agriculteur on associe tracteur, céréales, grandes cultures, exportations...

De fait, être maraîcher pourrait signifier :

  • cultiver peu d'hectares et habiter sur place
  • varier les cultures
  • cultiver bio et/ou fermier
  • cultiver de saison
  • fournir localement

 

Comment devenir maraîcher bio ?

Il n'est pas forcément facile de se lancer aujourd'hui. Certains suivent des formations théoriques, d'autres se lancent et s'épuisent dans les paperasses administratives, d'autres encore s'endettent.

Etre maraîcher est un métier physique que de moins en moins de gens veulent effectuer. Et pour cause ! La faible rémunération par rapport à la quantité de travail, sans parler des risques (aléas climatiques, insectes, maladies...) est une situation française que nous considérons comme anormale.

Il existe quelques règles fondamentales pour devenir un maraicher bio heureux :

  1. Aimer la terre et la campagne, cela va de soi.
  2. Connaître les bases du maraîchage : le but est de faire pousser des légumes, encore faut-il y arriver !
  3. Se constituer un réseau : trouver un lieu, développer des partenariats, se constituer une clientèle.
  4. Connaître les démarches et les astuces à suivre pour se simplifier la vie : rencontrer ceux qui l'ont fait.

 

Souvent, le numéro 1 ne dépend que de vous !

Pour le numéro 2, il existe des formations théoriques et pratiques qui vous permettent d'apprendre les bases.

Le numéro 3 est le plus dur et on ne l'apprend jamais dans les formations habituelles. On a même tendance à le négliger alors que l'on devrait commencer par cela. Car le but de devenir maraîcher, c'est bien d'en vivre, non ? Et sans client, comment votre activité va t elle contribuer à vos moyens d'existence ?

Enfin, le numéro 4 est très utile pour faire les bons choix, choisir la meilleure solution pour votre petite entreprise, ne pas vous endetter ou vous retrouver coincer avec tous les papiers que l'on va vous demander à droite à gauche. Les meilleurs conseils viennent des gens qui sont eux-mêmes devenus maraîchers avant vous et qui savent exactement comment cela se passe : ils l'ont vécu !

Les maraîchers de la ferme de Sainte Marthe

La ferme de Sainte Marthe développe une pépinière de maraîchers : elle prête des terrains à des petits maraîchers qui cultivent bio, pour les vendre entre autre à des Amaps. La ferme Sainte Marthe expérimente le maraîchage éthique : le but est de produire des légumes frais et bio en protégeant l'environnement, et en rémunérant correctement le maraîcher.

Vous voulez devenir maraîcher : par où démarrer ?

Rencontrez ceux qui sont déjà passés par là ! Rencontrez les formateurs de la ferme de Sainte Marthe. Maraîchers, jardiniers, éducateurs, producteurs, chefs d'entreprises,... ils vivent tous ce qu'ils enseignent.

Les potagers de Sainte Marthe au printempsLes choix que vous avez :

  • Un email et/ou un appel téléphonique pour en savoir plus, pour visiter la ferme, pour rencontrer quelqu'un et poser des questions, passer des annonces
  • Suivre la formation en agriculture biologique et filières, qui vous permet d'acquérir en 50 jours les bases du maraîchage et les conseils judicieux pour monter une entreprise, ne pas s'endetter, se faire une clientèle, se constituer un réseau, etc.
  • Démarrer un processus d'individualisation pour travailler sur le terrain avec un maraîcher : apprendre en pratiquant afin d' être sûr de son choix.

 

Les lectures utiles pour aller plus loin

 

>> La formation en agriculture biologique et filières, à la ferme de Sainte Marthe en Sologne

>> Le concept du maraîchage éthique : une meilleure rémunération pour le maraîcher

>> Le concept de l'individualisation pour apprendre sur le terrain avec un professionnel

>> Comment obtenir le diplôme d'ethno maraîcher ?