Patrick Bonnaillie

Décembre 2015

 

Bonsoir Pascale, Jean-Yves et toute l'équipe,

Pas de problème pour publier mes expériences ci-dessous. Bien au contraire. Il faut les partager pour progresser plus vite. L'année prochaine, je vous donnerai plus de détails sur ma façon de travailler la terre sur bande étroite sur sol enherbé. J’ai prévu une mécanisation.

Je dois préciser que nous jardinons sur ce terrain depuis 8 ans et que nous n'avons jamais mis ni engrais ni compost ni fumier mais simplement les adventices qui se sont décomposés sur place.

Pour les carottes je vais les faire sur mottes plus grosses car certaines font plusieurs racines.

A bientôt.

Bien amicalement.

Patrick.

 

Les conseils jardinage de Patrick

 

Bonjour Pascale, Jean-Yves et toute l'équipe enseignante,

Malgré un début de saison avec un peu décevant (fontes de semis,plants de tomates un peu ratés,etc) je suis très satisfait du bilan global de mes expériences.

L'expérimentation principale cette année a été la gestion du sol.

J'utilise toujours les adventices comme engrais vert mais je n'utilise plus de bâches plastiques à part pour les plantes coureuses au sol (courges,concombres,pastèques etc).

 

Voici ma nouvelle technique.

Patrick BonnaillieJe laisse pousser toutes les plantes spontanées et je passe la tondeuse (sans bac) de temps en temps pour que les particules d'herbes nourrissent la vie du sol.

Lorsque je suis près à semer,planter ou repiquer je travaille la terre sur une bande étroite (25 à 30 cm environ).

Les bandes suivantes, je les espace de manière à passer la tondeuse entre les lignes de légumes.(photo 30)

Toute la saison je passe la tondeuse toujours sans bac.

Je vois beaucoup d'avantages à cette technique.

-1 Le sol est toujours couvert donc protégé.

-2 Très grosse production de matière organique. Aucun autre engrais vert ne peut en produire autant et très diversifié.Le gros avantage est que la matière organique est produite toute l'année et on évite surtout la période de famine pour les vers de terre pendant l'été. (Le but étant d'avoir le maximum de vers de terre qui vont fertiliser le sol).

-3 Rétablissement des carences du sol.

-4 évite le compactage du sol

Tomates et mildiou : j'ai effectué une taille sévère des feuilles sans aucun traitement.Je n'ai jamais laissé plus de la moitié de feuilles par rapport à la hauteur de la plante. Vers la fin de saison je n'ai laissé que le tiers ensuite le quart et à la fin il ne restait que  quelques feuilles.(photo 54). J'ai eu le mildiou comme tout le monde mais un mois après la majorité des autres jardiniers et ceci par des conditions météo très défavorables. Les plants qui n'étaient pas trop touchés, je les ai traités au bicarbonate de sodium. J'ai pu les prolonger encore un mois de plus. L'année prochaine je compte faire la même chose en commençant le traitement au mois d'août. C'est très encourageant.

Carottes démarrées en mottes: J'ai abandonné ma motteuse spéciale pour carottes car je n'ai pas eu le résultat espéré. Par contre j'ai réussi à démarrer les carottes sur des mottes normales ( mini ou moyennes) avec un très bon résultat.Je les repique dès que les premières feuilles apparaissent avant que la racine ne sorte de la motte.

Pommes de terre sous foin: C'est pareille que sous paille. Le rendement est le même que sous buttes de terre mais j'ai eu beaucoup plus de dégâts par les rongeurs. L'année prochaine je reviendrai à la méthode classique.

Les adventices sont-elles des plantes concurrentes ??  Je le croirais lorsque je pourrais l'observer. Pour l'instant ce n'est pas le cas. Exemple : observez dans quelles conditions ont poussé mes carottes (photo 52) et le résultat (photo 58). J'en ai même une qui a fait 37 cm de longueur et 7 cm de diamètre.Nous avons fait un saladier de carotte rappée pour 4 personnes avec cette seule carotte.

Elles sont souvent accusées de consommer l'eau du sol au détriment de nos plantes. J'ai trouvé sur internet une expérience intéressante. Sur une même parcelle l'humidité du sol a été observée sur une partie binée et une partie enherbée. La deuxième partie était plus humide que la première car même si les herbes consomment de l'eau elles empêchent aussi l'évaporation. Elle font un effet de paillage.

Faut-il biner ? Si l'on considère que dès que l'on touche le sol on perturbe la vie micro organique de celle-ci alors je pense que ce n'est pas bon. Je préfère laisser les adventices faire le travail d'ameublissement du sol.

En plus leurs racines nourrissent les micro organismes. Si elles font trop d'ombre on peut simplement les couper en laissant leurs racines.

L'artémis Annua: Grâce à Philippe qui nous a fait connaître cette plante j'ai réussi quelques beaux plants (photo 38). J'en ai fait de la poudre prête à l'emploi.

Fête de la tomate : Comme tous les ans nous avons la chance d'avoir une association qui organise une magnifique fête de la tomate. Plus de 1000 variétés de tomates exposées et possibilité d'en goûter une partie et de partir avec les graines de celles qui nous plaisent.Toutes mes variétés viennent de là. Nous avons eu la chance d'assister à une conférence de Jean-Marie PELT. Un homme extraordinaire.

Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes.

A plus tard pour d'autres nouvelles.

Patrick Bonnaillie,